Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation De La Boutique

  • : Le blog de L'îlot éducatif
  • Le blog de L'îlot éducatif
  • : Blog de la boutique L'îlot éducatif, spécialiste des jeux éducatifs en bois de qualité.
  • Contact

Ma boutique pour les enfants

 Logoavatar 

Boutique L'îlot éducatif

Boutique spécialisée en jeux éducatifs et loisirs créatifs pour les enfants de 2à 10 ans.
Des jeux éducatifs en bois, des loisirs créatifs éthiques, et plein d'idées de cadeaux d'anniversaire pour les enfants.

Retrouvez-
nous vite sur www.lilot-educatif.com !

Recherche

Archives

30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 08:33

En tant que maîtresse (professeur des écoles), je conseille toujours aux parents de mes petits élèves de maternelle de leur lire des albums, de leur faire fréquenter les livres, la bibliothèque si possible.

 

En tant que maman de 4 enfants, je dis souvent à quel point je crois en la vertu des livres, vertu éducative, psycho-affective aussi. Je dis à quel point je suis persuadée que lire des histoires variées, de manière régulière à son enfant va l'aider dans l'apprentissage de la lecture, dans l'entrée dans l'écrit.

 

A l'école maternelle, on remarque quels sont les enfants qui sont habitués à entendre des histoires, ceux qui sont accoutumés avec le rituel de l'album partagé par Papa ou Maman. Ils sont attentifs, captivés, passionnés, et savent toujours bien répondre au questionnement ultérieur autour de l'album raconté car ils se sont plongés corps et âme dans ce récit.

  le plus beau 

Tout petit déjà, alors qu'il n'est encore qu'un bébé, il est bon de faire découvrir au tout-petit ces livres cartonnés qui lui sont dédiés. Des imagiers, tout simplement, au travers desquels l'enfant retrouvera un univers qu'il connaît déjà, les différents lieux de sa vie, la maison, la cuisine, le chat ou le chien, la rue et les magasins, le parc...

Et ce jeune enfant va explorer le petit livre par le biais de tous ses sens : par les yeux, les oreilles mais aussi souvent par les mains et la bouche. On peut alors dire qu'à cet âge, il explore à fond le livre !

Livres à toucher, livres animés seront un véritable plaisir pour lui, comme un jeu pour l'enfant dès 18 mois.

 

Quand il entre à l'école maternelle, l'enfant découvre une large palette d'albums.

C'est aussi l'un des objectifs de la maîtresse de maternelle que de lui faire rencontrer, au fil des trois annés, des types d'écrits variés.

Très souvent, on permet à l'enfant de choisir et de ramener un livre provenant de la biblothèque de l'école.

Les enseignants savent à quel point il est important que le livre circule entre école et maison, que cet album soit comme un lien de continuité entre les principaux univers de l'enfant, que c'est important pour lui.

 

Et puis, l'album est bon à découvrir lors de séances collectives à l'école mais aussi en tête-à-tête avec Papa ou Maman, dans la chaleur familiale.

  boucl

Pour l'enfant, ainsi habitué à écouter des histoires (combien de familles instaurent ce rituel du soir, avant le coucher ?), c'est un moment magique qu'il ne manquerait pour rien au monde, moment d'échange et de proximité avec les parents aimés, moment ritualisé qui rassure beaucoup le jeune enfant également.

Offrons-lui cet instant; il s'en souviendra toute sa vie...

 

Et si l'enfant s'est senti heureux, plongé dans un univers apaisant lors de la lecture de l'album, il y a fort à parier qu'il redemandera à entendre encore et encore cette histoire. Il l'explorera dans toutes ses subtilités, pour mieux la comprendre et mieux la vivre aussi.

Tout adulte qui a lu régulièrement des albums aux enfants sait à quel point ils apprécient la répétition, d'entendre plusieurs fois le récit de la même histoire !

 nuage bl

 

Lorsque l'enfant entre à l'école élémentaire et apprend donc à lire en classe de CP, il craint souvent que cette soudaine faculté de lire par lui-même lui ôte le privilège des albums racontés par l'adulte.
Et ce serait en effet un grand tort de l'en priver !

Même s'il sait déjà lire, ne le laissons pas seul...en tous cas, pas tout seul uniquement. Continuons donc à lui lire des albums à voix haute ! Cet échange, cette lecture est encore pour lui, jeune enfant de 6/7 ou même 8 ans, un moment de bonheur partagé.

 

Un autre point sur lequel je dresse des certitudes (personnelles, certes, mais sans aucun doute largement partagées !) est que le fait d'avoir, tout petit, été baigné de livres et de lecture, d'avoir été pleinement familiarisé avec la langue écrite, celle des livres, va favoriser l'entrée dans l'écrit de l'enfant, et ses capacités à apprendre à lire rapidement et aisément.

 

Les lectures à haute voix par les parents lui ont procuré un tel bonheur qu'elles lui auront aussi donné le goût de lire.

Et les albums apportent surtout aux enfants, point de vue apprentissages, l'expérience de la structure du récit.

Même la simple histoire du premier petit livre cartonné possède une présentation, un développement, un suspense et un dénouement.

Naturellement, ces modes de narration se complexifieront plus tard, au fil du temps, mais l'enfant se les appropriera d'autant plus facilement qu'il aura été confronté à divers types de récits depuis sa plus tendre enfance.

Langue de l'écrit, langue riche, élaborée, bien construite avec des jeux de mots, des expressions, des recherches de sonorités...

Ah que les atouts des lectures racontées à haute voix sont indéniables ! Ce bain de vocabulaire, de belle syntaxe, de construction de phrases correctes s'imprimera pour toujours chez le jeune enfant.

L arbre sans fin

 

Par ailleurs, la lecture d'albums va aussi nourrir l'imaginaire de l'enfant.

Et, pour se construire, l'enfant a grand besoin de développer son imaginaire. Ce sont, en grande partie aussi, les albums qui vont enrichir cet imaginaire...et notamment les albums illustrés qui les nourriront de leur esthétisme.

Sans s'en rendre compte, le jeune enfant puise dans chaque album raconté des éléments de construction de sa personnalité et de ses futures relations sociales.

En écoutant une histoire, l'enfant pourra s'identifier aux personnages et entrer dans d'autres aventures.

L'album va l'amener à imaginer, parfois pour mieux comprendre, à se forger ses propres croyances et idées sur un sujet.

  

Lire va aiguiser la curiosité, et du coup l'ouverture sur le monde car l'enfant posera des questions pour mieux comprendre, pour mieux savoir : nouveaux peuples et cultures, nouvelles contrées ou époques, autres manières de vivre dans certaines familles, découverte de la guerre, du racisme, du handicap...de tous ces sujets traités à travers les livres (pour peu qu'on prenne le soin de bien les choisir, et en variant les thématiques et les types de récits naturellement !).

 

Et, au contraire, les enfants qui n'ont pas eu la chance d'être sensibilisés aux histoires, n'auront sans doute pas la même facilité à entrer dans la lecture.

 

Les parents qui ne lisent pas d'album à leurs enfants ne lisent généralement pas eux-mêmes, n'achètent souvent ni journaux, ni livres, ni revues.

 

Et que l'on n'aille pas me trouver des excuses à ces familles car je pense qu'ils n'en ont sans doute pas.
La bibliothèque est accessible dans presque toutes les communes, à des coûts infimes...les livres peuvent être achetés d'occasion en nombreux endroits de nos jours (je pense aux vide-greniers, aux bourses aux livres ou aux jouets).

 

J'ai évoqué là l'excuse de la situation financière...

 

Je peux aussi évoquer l'excuse du "je n'ai pas le temps"...largement plus répandue !

Comment faire comprendre aux parents que lire des histoires aux enfants de manière régulière (allez, je ne suis pas extrémiste non plus : je ne prétends pas qu'il faille lire un album absolument  tous les jours !) est comme un investissement sur l'avenir scolaire de leurs enfants ?

Et le fameux retour sur investissement se fera sentir aussitôt...dès l'école maternelle, je vous l'assure.

  briga

Les bons élèves, déjà dans les petites classes, sont très souvent les mêmes enfants qui sont habitués aux livres, aux lectures d'album régulières....parole de maîtresse de maternelle !

 

Donc, ne pas réussir à trouver 10 minutes (un album ne requiert pas une heure de son temps !) de son précieux temps à dégager par amour pour son enfant, c'est de la folie à mon avis !

Et ce sont ces mêmes parents qui, plus tard, se plaindront que leur enfant n'aime pas lire, qu'il a du mal à entrer dans la lecture, qu'il est nul en rédaction, en vocabulaire ou en orthographe.

 

Ah...je vais vous paraître bien extrême et dure, n'est-ce pas ? C'est un sujet, il est vrai, sur lequel je suis passablement intraitable en effet !

 

Instaurer tout simplement un rituel chaque soir (sauf grande exception !) : la lecture de l'album avant d'aller se coucher, est une habitude qui se prend facilement...et qui ne prend que 10/15 minutes...parole de maman de 4 enfants qui fait ça depuis 15 ans ! (non, plus avec ma grande de 16 ans, rassurez-vous!).

 

Pour conclure, je dirais que les familles qui n'offrent aucune pratique de l'écrit à leurs enfants ne se rendent pas compte que ces derniers en seront durablement pénalisés dans leur parcours scolaire, dans leurs apprentissages...et dans la leur vie quotidienne même souvent, et c'est tellement regrettable !

 

une-soupe-au-caillou-300x283

Et je ne parle pas sans savoir car je constate tous ces points auprès des élèvs de maternelle que j'ai rencontrés dans mes classes et mieux encore, je le vis au quotidien en entendant parler mes plus grands enfants, devenus adolescents, ou en lisant leurs écrits absolument remarquables, dénués de fautes d'orthographe, écrits avec une très jolie plume dans un vocabulaire bien riche !

 

Je le vis aussi désormais avec mes deux plus jeunes enfants lorsque je constate comment elles sont entrées ou entrent aujourd'hui (pour la plus jeune, en CP actuellement) dans l'apprentissage de la lecture !

Ma troisième, aujourd'hui en CE1, lit magnifiquement bien depuis de nombreux mois déjà. Elle donne un sens à sa lecture, on sent qu'elle la vit vraiment et je ne peux que m'en réjouir et en être épatée !

Et quel plaisir elles ont, toujours, de choisir leurs albums et d'écouter l'histoire du soir ! Et quelle satisfaction aussi de les voir, très souvent, en train de découvrir / de lire seules un livre aussi !

 

Je suis persuadée que sans cette lecture d'albums quotidienne par leur père ou par moi-même, sans les virées hebdomadaires à la bibliothèque de manière à alimenter ces séances, mes quatre enfants ne feraient pas preuve d'autant de compétences en matière de langue française, de lecture !

 

Alors, lisez à vos enfants encore et toujours ! Vous serez éblouis de tous les intérêts qu'ils en retireront ! Promis !

 

...J'ai beaucoup écrit ! N'hésitez pas désormais à nous faire part de vos expériences personnelles, de vos propres remarques...Tout commentaire sera le bienvenu !

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lechevalier 08/05/2015 18:33

En effet, il est très important de faire découvrir des contes aux tout-petits. C’est pour cette raison que j’ai choisi cette application pour enfants : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.dve.badabim . Ce service propose des histoires illustrées à écouter.

L'îlot éducatif 10/10/2011 01:01


Merci, Eléanor, pour ce commentaire si profond ! Ton expérience personnelle ne peut en effet qu'aller dans le sens de cet article.
Oui, que du bonheur de voir ses enfants avides de lectures, avec de si solides compétences littéraires notamment !
Bravo !


Eleanor33 10/10/2011 00:25


Un article très riche et très vrai.

Même s'il faut aussi avouer que lire des histoires aux petits, peut parfois être un pensum pour certains parents, qui eux-mêmes n'ont pas été habitués à la lecture, voir son enfant lire en fin de
moyenne section tout seul sans même avoir fait un quart de ce qui est préconisé dans cet article, cela rend fier de ce temps passé lors du câlin du soir, jusqu'aux 7-8 ans de l'enfant !

Et puis il faut savoir qu'un enfant réclame souvent la même histoire, plusieurs soirs d'affilée... Du coup l'argument financier tombe à l'eau.

La bibliothèque ? Ils rapportent souvent maintenant un album à lire chaque semaine de celle de l'école. Ils ont aussi accès à plein de magazines sympas adaptés à leur âge, même dès l'âge de 9 mois
!

Un simple imagier cartonné peut donner lieu à des scènes pluri-quotidiennes de "lecture" avec Papa ou Maman, où l'enfant joue un véritable jeu "interactif" avec les images, le son des mots, et
apprend sans s'en rendre compte les lettres de l'alphabet.

Et à trois ans, l'enfant reconnait déjà les lettres de l'alphabet, puis à peine à cinq ans, la maîtresse vient vous voir en disant qu'il pourrait presque passer déjà en CP parce qu'il sait déjà
lire... Et là, vous tombez des nues.

Mais la fierté ensuite est encore plus grande, surtout quand on vous annonce que finalement il peut faire son CP en un trimestre sur la fin de grande section de maternelle, et passer peut-être
directement en CE1 ensuite... =)

Et que dire de plus quand cette avance se répercute tout au long de sa scolarité en primaire ? Que du bonheur ! Alors lisons des histoires du soir, abonnons les aux magazines, et surtout, donnons
leur envie de lire, d'être curieux, d'aimer la lecture, pour leur plus grand bonheur plus tard...